Seconde quinzaine de novembre: de Charybde en Scylla?   Leave a comment

 
Bonjour à toutes et tous,
 
Pour commencer voyons un peu le  bilan du précédent bulletin :
 
Après la période anticylonique du début  marqué par les nuages bas sur une grande partie du pays la " virulente dépression automnale … avec, à l’avant des vents violents sur la cote atlantique…" fut bien au rendez vous. Par la suite ces derniers jours l’anti des Açores est bien revenu comme prévu , mais vite bousculé par une dépression qui a apporté un flux de sud bien doux ce WE ici et de la pluie aujourd’hui lundi.
Bilan positif donc
 
Actuellement:
 

L’anti des Açores a effet de transition entre plusieurs passages perturbés pluvieux et ventés .Celui de ce début de semaine est lié à la dépression dont le centre est en scandinavie avec une petite dépression active cette nuit (de lundi à mardi)

Au menu pour les jours à venir :

Après un mardi calme, avec de belles éclaircies sur l’ouest du pays, la dépression située sur l’image ci dessus au niveau de l’Islande va apporter une série d’épisodes pluvieux débutant par la Bretagne mercredi matin  (alors qu’il y aura du mieux dans l’est) puis peu à peu tout le pays.L’est sera servi la nuit suivante alors qu’un autre touchera la bretagne etc … bref un flux typiquement zonal et en général ouest est (contrairement aux flux méridiens nord sud ou sud nord)

 Pour plus de précisions pour ces 4 jours je vous invite à aller voir à  http://www.meteosud.org/    pour les sudistes
et pour tous à
http://www.meteociel.fr/prevville.php ou http://www.lachainemeteo.com/

et bien sur http://france.meteofrance.com/

Et ensuite? :
 
la dépression se complairait à stagner sur notre pays ce WE (désolé!) ce qui va certainement entrainer un trop plein d’eau dans certaines régions! mais les stations de montagnes devraient faire le plein de neige, même à basse altitude, car l’anti de Açores remontant ,il rabattra un air bien froid avec peu à peu le passage à un flux méridien. 

Heureusement que décembre s’annonce plus sec!

Et au delà?

Il est encore trop tôt pour parler de véritable vague de froid, très rare en cette période, l’an dernier la première eut lieu le 10 décembre je crois bien,  mais les modèles vont tous dans ce sens ce soir la tendance serait à un froid plus ou moins humide pour cette fin novembre.

 

Par flux de nord ouest bien sur le pourtour méditéranéeen resterait au sec à moins, chose toujours possible, qu’une petite dépression plonge vers la grande bleue. Neige probable dans le nord est en plaine

les indices de blocages (AO- et NAO-) sont eux aussi tournés vers du froid ( pour ceux qui veulent en savoir plus voyez par ici!)
 
 Voila voila… Bon ben y’a plus qu’à rentrer du bois pour les cheminées et poêles
 

Ci dessous le passage de la station internationale au dessus des montagnes en direction de l’étoile Capella qu’elle n’atteindra jamais, (depuis le pla de Berret, dans le Val d’aran (vendredi 5)

 Plus bas le lever du ciel d’hiver sur le massif du Canigou (vendredi dernier)

 

Bonne quinzaine à toutes et tous

 

 "LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE C EST PAS AUTOMATIQUE"
"Selon une étude de l’Administration Américaine Océanique et Atmosphérique (NOAA) publiée début octobre, la masse glaciaire de l’arctique est à son troisième niveau le plus bas depuis 1979. «Le réfrigérateur de la planète » inquiète la communauté scientifique. La glace de l’Arctique a considérablement fondu au cours de l’été 2010. A la fin de cette saison de fonte des glaces de l’Arctique, la glace ne couvrait plus que 4,76 millions de km2. Pour l’Arctique, c’est seulement la troisième fois, d’après les enregistrements des satellites, que l’étendue glaciaire rétrécit sous les 5 millions de km2. Et cela s’est passé au cours des quatre dernières années, affirme le rapport.

Des perspectives pessimistes: outre le fait que les températures ne cessent d’augmenter au Groënland, la fonte de la couche de glace permanente dans l’océan Arctique se transforme en cercle vicieux. L’océan en pleine eau absorbe davantage l’énergie du soleil que la glace, qui a un pouvoir réfléchissant, ce qui entraîne le réchauffement de l’eau, qui provoque la fonte des glaces, qui entraîne l’agrandissement de l’océan en pleine eau, et ainsi de suite.

Des conséquences inattendues: les scientifiques ont découvert que les températures atmosphériques plus chaudes en Arctique au cours de l’automne bouleversent la circulation atmosphérique dans les latitudes moyennes de l’Arctique et du Nord. L’hiver 2009-2010 a fait l’objet de températures extrêmement basses et des chutes de neige considérables dans les latitudes moyennes ainsi que de changements dans les configurations des vents de l’Arctique. Selon les chercheurs, ces phénomènes sont liés à une phase de l’oscillation arctique. Du coup, la perte de banquise arctique en hiver pourrait favoriser un climat plus rigoureux sur les latitudes moyennes de l’hémisphère Nord. L’hiver 2009-2010 pourrait donc se reproduire de plus en plus souvent. Un véritable paradoxe climatique : plutôt qu’un réchauffement général partout, le changement climatique devrait déplacer le froid de l’Arctique plus au sud !"

Publicités

Publié 16 novembre 2010 par Manutarn dans METEO

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :